L'ADN chimique, nouvelle arme anti-cambriolage à Aubagne

23/02/15

La ville d'Aubagne a été désignée «ville pilote» par la préfecture des Bouches-du-Rhône pour expérimenter, à grande échelle, une méthode dissuasive contre les cambriolages

Le maire d'Aubagne (Bouches-du-Rhône) déclare la guerre aux cambrioleurs. Gérard Gazay (UMP) a commencé vendredi la distribution de 700 kits de marquage chimique indélébile contre les cambriolages. Véritable repoussoir pour les délinquants, cette solution incolore et inodore dotera d'un ADN unique les objets tracés.

L'objectif affiché est double: «dissuader les voleurs et restituer plus facilement à leur propriétaire les biens subtilisés», explique-t-on à l'hôtel de ville. Le marqueur est composé d'eau, de fluorescéine permettant la détection de la trace avec une lampe UV, d'un fixateur, et d'un mélange variable d'éléments chimiques appelés terres rares, qui constitue la signature unique. Cette initiative est présentée comme «inédite en France» de par son ampleur. «Il y a eu des approches similaires, mais jamais auparavant une commune n'est allée jusqu'à voter une telle mesure», expose un proche du maire au Figaro.

EN SAVOIR PLUS

« Retour

Got a question?
HERE