Attaque du Pasino : comment les auteurs ont été piégés

14/03/16

En dépit du casier judiciaire de certains, ils se sont fait piéger comme des "bleus". Six des dix jeunes, tous âgés de 17 à 27 ans, qui ont été mis en examen vendredi par la juge d'instruction Isabelle Perrin, portaient sur leurs vêtements la trace d'une encre invisible et indélébile, un produit de marque "Smartwater", contrôlé sous lampe ultraviolette, et qui a révélé leur passage, dès après le braquage du Pasino d'Aix, par le portique de sécurité au moment de leur sortie de l'établissement. Une "signature" difficile à contester.

Une enquête bouclée en moins d'un mois

Les perquisitions menées aux domiciles respectifs des auteurs présumés ont permis de saisir six jetons de casino provenant du butin dérobé dans la nuit du 12 au 13 février.

L'enquête a aussi mis au jour une série de repérages opérés par les braqueurs, notamment le 3 février dernier, par quatre des individus suspectés.

Les malfaiteurs avaient emporté dans la nuit du 12 au 13 février une somme de 4 000 euros et des jetons. Les dix jeunes, tous issus des quartiers Nord, sont soupçonnés de former une bande responsable de plusieurs braquages. Certains font partie du commando qui a directement opéré le braquage du Pasino, deux sont des complices - l'un aurait fourni une des armes -, deux sont des receleurs, un dernier a tenté de faire disparaître des objets liés au hold-up.



EN SAVOIR PLUS

« Retour

Got a question?
HERE